Voici pourquoi ‘Maurice Kamto et Cie sont visés par la peine de mort ce vendredi’

0

Dans un post sur les réseaux sociaux, la pionnière parmi les pionniers de la profession d’avocat au Cameroun affirme que « LE PROCÈS DE KAMTO EST LE PROCÈS DU SIÈCLE ».

D’expérience d’avocate ayant itérativement croisé le fer avec les tribunaux de Biya dans le cas des procès des personnalités dont le régime et sa justice ont décidé l’inéluctable condamnation, Me Alice Nkom livre ses appréhensions à 48 heures du procès des leaders de la Résistance Nationale contre le hold-up électoral, Maurice Kamto et alliés.

« Je ne serai pas surprise que le tribunal militaire condamne à mort, les KAMTO et les autres. », écrit la juriste expérimentée qui plaint la séparation des pouvoir étranglée, et dénonce à juste titre « … la loi des galons qui est exécutée dans ce procès ». « Les KAMTO sont déjà jugés à l’avance. Les décisions qui vont découler ont déjà été prises », prévient-elle, annonçant au passage un procès inédit : « Le procès de KAMTO est le procès du siècle. Le monde entier attend ce procès et nous serons à Yaoundé. ».

L’issue prévisible de ce procès kafkaïen n’est cependant pas ce qui démontera la foi de Me Alice Nkom en la victoire de la JUSTICE (la vraie) sur la justice du hold-up permanent.

Car la victoire de la JUSTICE vraie, c’est la seule véritable et inévitable issue -quoique les simples d’esprit aient de la peine à le voir ainsi- de ce procès au cours duquel des étrangers pourraient admirer le spectacle de respectables officiers, magistrats militaires, s’époumonant pour envoyer au peloton d’exécution, ou sur la chaise électrique, ou à l’injection létale, ou à la pendaison, ou…, des gens coupables d’avoir marché dans la rue quand des administrateurs civils -un peu villageois et obéissant aux instructions d’un ministre dont les décisions puent l’inculture et le passé révolu à mille lieues- en disposaient autrement. Un procès où l’on verra des gens se faire juger pour avoir un jour demandé et obtenu de l’homme politique Albert Dzongang un emploi de domestique et s’être trouvés à leur poste de travail le jour où les agents de répression à la solde du président sont venus arrêter leur employeur, munis d’un mandat de… PER – QUI – SI – TION (!); un procès au cours duquel des militaires sanglés dans des uniformes transpirant les valeurs d’honneur et de fidélité, s’humilieront à contester avec des gens qui ne reposent leur sûreté que sur eux, que ceux-ci, sont passibles de la peine de mort pour avoir été relaxés par un tribunal, et avoir en même temps été retenus sans raison aucune par l’administration de la prison à laquelle le procureur militaire les avaient assignés.

Pour toutes ces raisons, Maître Alice Nkom explique que « Le 06 septembre, nous allons assister à un match où d’un côté on aura KAMTO et son groupe et de l’autre côté, on aura Biya, la cour suprême, le tribunal militaire, les juges, … ».

Source: cameroonvoice.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here