VOICI LES 10 CHOSES À RETENIR SUR LE FRANC CFA

0

Le franc CFA a fêté ses quarante ans vendredi. Retour sur une invention qui a évolué avec la fin de la colonisation mais reste arrimée à l’euro.

C’était bien avant l’euro, avant même que l’Europe n’ose y penser. L’Afrique de l’Ouest se dotait d’une monnaie unique: le franc CFA. C’était en 1939. Plus de soixante-dix ans plus tard, ces billets existent toujours, passant entre des millions de mains chaque jour. Le CFA, après quelques changements, reste la monnaie de 14 États, offrant à ses utilisateurs quelques avantages et un réservoir de polémiques intarissable.

La réalité de la création du CFA remonte à 1945, dans la foulée des accords de Bretton Woods. Elle est aussi le fruit d’une histoire plus française. Paris est alors convaincu de son utilité après que l’Afrique a été la seule véritable zone franc lors de l’occupation de la métropole par les armées allemandes. Depuis lors, malgré les indépendances des années 1960, peu de choses ont changé. voici les dix choses à retenir du F CFA.

1. Le Franc CFA fut créé le 26 Décembre 1945 par décret du General de Gaulle.
2. Le sigle Franc CFA signifie « Franc des Colonies Françaises d’Afrique ».
3. Le Franc CFA est une monnaie coloniale française imprimée à Chamalières en France.
4. Ce système met en esclavage 15 pays d’Afrique (Comores inclus) et constitue le seul système monétaire colonial au monde encore en activité.
5. Cette monnaie étant arrimée à l’Euro, les pays africains sont dès lors inscrits en 2ème division de la zone euro. A ce titre, il ne bénéficie d’aucune aide la Banque Centrale Européenne (BCE).
6. Le Franc CFA est un système qui enrichie la France, en transférant systématiquement au Trésor Français les devises étrangères (dollars, euro, yen).
7. Plus de 12 milliards d’euros venant des banques centrales africaines sont stockés au Trésor français dans un compte d’opération. Cela signifie que ces pays africains ont accès seulement à 15 % de leur argent.
8. La France place cet argent dans des placements financiers juteux générant ainsi des intérêts (plusieurs centaines de millions d’euros)
9. A chaque fois que l’Etat français prête de l’argent à un pays africain, c’est avec les intérêts générés par ce compte d’opération. Comble de l’ironie, l’Etat français demande aux pays africains de le rembourser plus tard.
10. Dans les 3 banques centrales de la zone franc, des administrateurs français siègent aux Conseils d’Administration (CA) et possèdent un droit de veto garantissant ainsi la mise en œuvre des intérêts stratégiques de la France en Afrique.
Connaître ça par cœur nous aidera dans notre combat quotidien .DR ciegler

Source: https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=2406210286104798&id=781700428555800

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here