Soupçonné d’être un sécessioniste, Laurent Esso suspend un magistrat anglophone, voici les détails!

0

Soupçonné d’être un partisan de la sécession, le juge en service à la Cour d’appel du Nord-Ouest, avait été capturé par des présumés miliciens pro gouvernementaux.

Le ministre d’Etat, ministre de la justice, garde des sceaux a signé le 15 octobre 2019, une décision portant suspension temporaire de service, le magistrat Chi Valentine Bumah, pour « absence irrégulière » à son poste de travail.

Le ministre Laurent Esso, explique dans sa décision que depuis le 15 juillet 2019, le magistrat de 2e grade, attaché au parquet général près la cour d’appel du Nord-Ouest, ne s’est plus présenté à son poste de travail.

Mais, où est donc passé Chi Valentine Bumah ? Est-il encore en vie ? La date du 15 juillet 2019 évoquée par le ministre de la justice dans sa décision, coïncide avec la date d’enlèvement du juge par des hommes armés non identifiés. Dans une vidéo apparue il y a trois mois dans les réseaux sociaux, l’on avait vu le juge être torturé par ses ravisseurs dans une brousse.

Des hommes cagoulés, lui demandaient pourquoi il avait fui son bureau et les raisons de son activisme sur les réseaux sociaux en faveur des séparatistes.

« J’ai écrit dans les réseaux sociaux pour encourager les séparatistes et le gouvernement à dialoguer pour résoudre le problème anglophone » avait-il expliqué en substance.

Après cet interrogatoire musclé, le juge qui réfutait son appartenance à l’Etat fantôme d’Ambazonie, avait été amené vers une destination inconnue.

Source: cameroon-info.net

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here