Sérail: Découvrez ce proche de Biya derrière l’arrestation de Flore de Lille

0

La célèbre blogueuse camerounaise des réseaux sociaux avec des dizaines de milliers de followers Flore de Lille qui vit en France a été arrêtée à Yaoundé ce jeudi 18 avril à la suite d’un mandat d’arrêt du Procureur la République. Elle se trouve en ce moment à la police judiciaire de Yaoundé où elle a déjà passé plus de 48h contrairement à la loi. 

Son arrestation ferait suite à un dépôt de plainte par un certain Eyinga MEBA evrard, neveu du président de la république qui accuserait cette dame d’avoir proféré des injures contre lui. Bien évidemment la question des preuves de ces injures se pose avec acuité. Les nombreux followers de Flore disent n’avoir jamais entendu de telles paroles dans ses directs. Ils se demandent même si Flore connaît réellement cet homme si puissant tout simplement parce qu’il est bien né. Flore sera certainement présentée au procureur de la république de Yaoundé demain mardi et nous en saurons un peu plus sur cette curieuse affaire. 

Flore de Lille est allée au Cameroun pour un mariage d’un proche selon ses amis contactés. Sa pauvre maman qui est déjà souffrante en France a eu un autre choc en apprenant cette triste nouvelle.

De nombreux observateurs interrogent certaines méthodes de répression en vigueur au Cameroun contre les membres de la diaspora de l’ethnie bamileke depuis que Maurice Kamto et le Mrc dénoncent ce qu’ils appellent le hold up électoral. La jeunesse bamilêké est très inquiète et des concertations sont en cours au sein des grandes communautés bamileke face à ce qui ressemble de plus en a un ciblage ethnique de ses enfants.

On se souvient de l’arrestation au Cameroun il y a encore quelque temps d’un jeune cadre camerounais d’origine bamileke vivant en Allemagne faussement soupçonné d’avoir participé au saccage des ambassades parce qu’il est bamiléké. 

À l’heure actuelle de nombreux jeunes bamiléké de la diaspora ont simplement annulé leurs vacances au Cameroun cet été de peur de l’éventualité des arrestations ciblées contre eux parce qu’ils sont bamiléké.

Cette question devient sérieuse pour la cohésion nationale.. Le gouvernement doit regarder cette affaire de trop près afin d’éviter des radicalisations ethniques dont le parlement européen a pointé du doigt dans son rapport qui fait très mal en ce moment.

Source: Journaliste: Paul Chouta/Camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here