Santé de Joël Tagueu: le médecin apporte de nouvelles précisions

0
103
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

Dans une interview relayée par la Fédération Camerounaise de Football, le médecin de l’équipe nationale de football du Cameroun revient sur les différentes contingences qui ont entouré la décision de l’exclusion de l’international Camerounais Joël Tagueu du groupe des 23 lions sélectionnés pour la CAN 2019.

La mauvaise nouvelle est tombée il y a de cela quelques heures, Joël Tagueu ne participera pas à la CAN 2019. De quoi souffre-t-il exactement ?

Joel Tagueu présente une petite anomalie cardiaque. Lors des bilans pré-compétitions qui sont imposés par la CAF, et qui ont débuté à Doha au Qatar on avait détecté une anomalie de l’artère coronaire droite. Cette anomalie a été confirmée par un Coro-Scanner qui a été réalisée hier, ici à Ismaïlia. Apres un staff multidisciplinaire, avec plusieurs cardiologues, et radiologues du sport, nous avons conclu que le risque de mort subite due à cette anomalie est non nul. Par conséquent, le staff médical a décidé de le disqualifier pour la compétition.

Les examens que vous avez réalisés à Doha, ont permis de déceler une anomalie. Pourquoi le staff médical n’a pas réalisé directement le scanner au Qatar ?

A Doha le centre dans lequel on effectuait les bilans de santé ne disposait pas de Coro-Scanner. On a programmé cet examen pour le Cameroun à la clinique de la cathédrale. Malheureusement, l’examen n’a pas pu être complété à cause d’un problème technique. Nous avons donc décidé de reprogrammer cet examen dès notre arrivée en Egypte. Ce qui a été fait hier, et malheureusement le résultat tant redouté a été confirmé.

Y a t-il des moyens de la corriger ?

C’est une anomalie qui est curable sur le plan chirurgical. On peut corriger l’implantation de cette artère. L’artère n’est pas malade, elle est juste mal implantée. Avec la chirurgie cardiaque, on peut ajuster le tir, ce qui va permettre au joueur après une convalescence de reprendre son activité. Vous devez savoir qu’il y a des sportifs, à qui des anomalies non curables sont diagnostiqués et chez qui on doit décider de l’arrêt du sport de compétition. Dans un malheur, on peut dire que c’est plutôt une bonne chose pour le sportif.

Parce qu’il a eu la chance qu’on puisse diagnostiquer son problème cardiaque avant que ne survienne un événement malheureux. La question que les journalistes et l’opinion publique nous posent régulièrement, c’est comment se fait-il que les médecins soumettent les joueurs à des bilans de santé réguliers, mais malgré cela, certains d’entre eux, s’écroulent quand même sur les terrains de football?

C’est que malheureusement, les bilans sont faits, mais on peut passer entre les mailles du filet. En occurrence Joël Tagueu est un sportif professionnel depuis 8 ou 9 ans. Il fait des électrocardiogrammes, mais on n’a jamais suspecté cela. Il a fallu que la cardiologue à Doha soit un peu plus perspicace et qu’elle m’appelle et que nous confirmions ensemble qu’il y avait une anomalie. Nous avons fait notre travail ; c’est-a-dire nous avons poussé les bilans, et cela nous permet aujourd’hui de mettre le joueur à l’abri de ce risque de mort subite, de lui proposer un traitement dans les semaines à venir en accord avec son club.

Source: cameroon-info.net

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here