Procès de Kamto: une défenseuse des droits de l’homme donne les détails de l’audience, voici les faits!

0

C’est ce vendredi 6 septembre que le procès tant attendu de Maurice kamto et ses alliés s’est déroulé. Le président du MRC et plusieurs militants du parti ont comparu ce jour au tribunal militaire de Yaoundé.

Mme Maximilienne Ngo Mbe, défenseuse des droits de l’homme et directrice exécutive du Réseau des défenseurs des droits de l’homme du Cameroun en Afrique centrale / Réseau de Défenseurs des Droits Humains de l’Afrique Centrale (REDHAC) nous fait le récit de ce procès.

Tribunal militaire de Yaoundé ce vendredi 06 sept 2019, Affaire Kamto, et 89 autres dont 11 femmes. Début de l’audience 12h02. Fin de l’audience 13h45min
– Dispositif sécuritaire incroyable. Salle non aérée. Plus de 50 avocats dont le bâtonnier en chef.

– Exclusion des médias internationaux et privés. Seul la CRTV est admise.
– Le public exclu et remplacé par les agents de renseignements en civil dans le but de montrer que le procès est public.
– Confiscation de nos téléphones.

M. Penda Ekoka a fait un malaise et évacué vers un hôpital.
– Suggestions des avocats aux juges de respecter l’article 302 de la police d’audience pour assurer aux prévenus un procès équitable (une salle plus aérée et plus grande, l’ouverture des audiences au public et à tous les médias. Tous les dirigeants non arrêtés du MRC étaient dans la salle. Très émus de nous voir à leur côté.

– Étaient présents à l’audience parti politique seul Edith Kawallah et Bergeline Domou. Société civile seule votre humble servante du REDHAC. – Nous n’avons pas eu de difficultés pour rentrer.
J’ai pu donner une interview à RFI, malheureusement hors du tribunal. Pathétique.

C’est inadmissible de ne pas se mobiliser autour de ce procès. Il faut quitter Facebook et les plateaux de télévision les dimanches. Ca va se jouer à Yaoundé. Le collège de juges dirigé par Mme ABEGA a renvoyé l’audience pour le 08 octobre prochain.

Toutes et tous les prévenu(e)s ont le moral. Ils étaient tous contents de me voir. J’ai serré plus de 30 d’entre eux dans mes bras. Michelle est brave les jeunes femmes sont toutes sereines.

Embrassade entre nous et Le prof Kamto, Dzogang, Djamen, kingue, Valsero, Michelle, Penda Ekoka, Fogue ambiance relaxe avec les chants d’espoir.

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here