Prime spéciale: les Lions U17 en colère, voici pourquoi!

0
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

Après avoir pris part à la 47e fête de l’unité nationale le 20 mai dernier, ils sont entrés dans une colère noire 24h après, pour n’avoir pas perçu la dotation du Chef de l’Etat telle qu’annoncée par la Fecafoot.

Dans le hall de l’hôtel où sont logés les champions d’Afrique cadets depuis cinq jours, la joie a cédé la place à la tristesse le 21 mai dernier. Les visages des joueurs qui jusqu’ici rayonnaient de joie affichent une mine d’enterrement. Chacun arbore un sac confectionné par l’ancien équipementier des sélections nationales (Puma) et une housse jaune-claire dans laquelle se trouve le costume qu’il a porté le 20 mai dernier lors de la réception au palais de l’Unité. Les joueurs quittent leur lieu d’hébergement Têtes baissées et silencieux, ce n’est qu’en cours de chemin que certains vont s’assurer qu’ils ont pris tous leurs bagages.

C’est dans cette ambiance est morose que les bébés Lions prennent chacun sa direction. Mais avant de se disperser, les nouveaux rois d’Afrique refusent de se confier à la presse. Une seule envie leur passe à la tête : retrouver chacun sa famille. Pour y parvenir, chacun pour soi, Dieu pour tous. Peu avant leur sortie de l’hôtel, les réseaux sociaux ont abondamment relayé l’information selon laquelle, les poulains de Thomas Libiih ont été expulsés. Mais selon le staff technique, il n’en est rien. « Nous n’avons pas été chassés de l’hôtel. Nous avons libéré les lieux parce que c’était le délai était imparti. Maintenant, nous ne savons pas si tout a été soldé », affirme l’un des membres ayant requis l’anonymat.

C’est le même son de cloche à la direction de l’hôtel. « Il n’y a aucun problème », nous fait-on savoir. En effet, la non perception de la prime spéciale du Chef de l’Etat comme annoncée par des responsables de la Fédération camerounaise de football (fecafoot) est à l’origine de ce mécontentement.

« A notre retour de la Tanzanie, chacun a perçu 3 millions Fcfa de l’agent comptable de la Fecafoot, représentant les primes de victoire. Puis, la fédération (Fecafoot) nous a promis une prime spéciale du Chef de l’Etat. Jusqu’ici, rien n’a encore été déboursé. Lorsque les enfants nous demandent ce qu’ils sont venus faire ici, nous sommes incapables de leur répondre », déplore un autre membre de l’encadrement technique.

A en croire ce dernier, la sélection nationale U17 a reçu la visite d’un émissaire de la Fecafoot dans la matinée du 21 mai dernier. Celui-ci s’est présenté à l’hôtel avec une liste sur laquelle, les membres de la délégation de la sélection U17 devaient émarger pour percevoir leur argent de transport, afin de rallier leur domicile. « Il (l’envoyé de la Fecafoot, Ndlr) nous a proposé 2000 Fcfa pour ceux qui résident à Yaoundé, 10.000 Fcfa pour ceux qui viennent de Douala et 20.000 Fcfa pour les deux joueurs qui viennent du Nord. Nous avons tous refusé et il est reparti », raconte notre source.

Dans un communiqué publié quelques heures après, Jean Jacques Mouandjo, le Team Press de l’équipe, martèle « qu’il n’existe aucun problème de paiement de prime au sein de l’équipe nationale U17. Il n’existe aucun mécontentement légitime connu au sein des Lions cadets, qui ont rehaussé de leur présence à la 47e fête nationale, couronnée par une invitation au dîner de gala au palais de l’Unité ». Après avoir dit Niet à la proposition de la Fecafoot, chaque joueur a rallié son domicile par ses propres moyens. Certains ont dû faire appel soit aux membres de la famille ou alors à leur président de club.

Source: camer.be

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

Téléchargez notre application Android
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here