Kondengui: Voici pourquoi Mendo Ze exige lui aussi une évacuation sanitaire!

0

La série des prisonniers de luxe en attente d’une évacuation sanitaire se poursuit.
Après l’ex-DG de Camair, Yves Michel Fotso et l’ex-Premier ministre Inoni Ephraïm, c’est au tour de l’ex-DG de la CRTV Gervais Mendo Ze d’attendre une évacuation sanitaire du fait de son état de santé critique à en croire le Comité pour la Libération des Prisonniers Politiques (CL2P).

Lire une tribune publiée par la CL2P à ce propos:

L’ancien Directeur Général de La Cameroon Radio Television (CRTV Radiodiffusion-télévision du Cameroun) est lui aussi hospitalisé dans un état critique au sein d’un établissement hôpistalier de Yaoundé, dans l’espoir d’une évacuation d’urgence pour raisons humanitaires!

On ne le dira pas assez, dans un pays comme celui-ci il faut éviter toute promotion sociale, professionnelle ou politique accordée par le dictateur.
Parfois la contrepartie à terme est simplement d’une cruauté innommable…En effet cela se transforme hélas souvent en une dette morale pour laquelle le promu est amené à poser des actes compromettants pour se maintenir en position de loyauté captive. Comme disent les anglo-saxons : “ With the Devil , there isn’t such thing as a free lunch “ . Tôt ou tard , on vous présente l’addition.
Il n’empêche, conformément aux critères objectifs énoncés par notre organisation depuis sa création.

Le Professeur MENDO ZE devrait logiquement figurer au nombre des prisonniers politiques camerounais reconnus par le CL2P, au regard notamment de ses différents procès kafkaïens et condamnations iniques.

UNE ILLUSTRATION : L’AFFAIRE DITE DU GONFLEMENT DE LA REDEVANCE AUDIOVISUELLE / GERVAIS MENDO ZE VICTIME D’UN PROCÈS D’INTENTION

En effet parmi les chefs d’accusation qui ont valu à Gervais MENDO ZE d’être condamné à 20 ans de prison ferme se trouve le détournement courant 2004 de plus de 15 milliards de FCFA à travers le « gonflement de la redevance audiovisuelle » en co-action avec feu Etogo Mbezele, Trésorier Payeur Général de Yaoundé et Akono Ze Jean Marie.

D’après un rapport de la police judiciaire de Yaoundé du 25 juin 2015, «[…] un rapprochement effectué entre d’une part les états consolidés fournis par la direction des impôts, la direction du Trésor et le trésorier payeur général de Yaoundé dans son rôle de centralisateur et d’autre part des états fournis par les 11 circonscriptions financières a permis de constater qu’il y avait un écart constamment à la hausse entre les montants fournis par le comptable centralisateur de la Rav et ceux des trésoriers payeurs généraux au niveau des circonscriptions financières et ceci d’année en année». Juste pour ça. Et selon les préposés à l’enquête préliminaire, ces distorsions ont conduit à un excédent de 15 265 938 801 FCFA. C’est donc ça le détournement selon le Tribunal de condamnation systématique pompeusement appelé Tribunal criminel spécial (TCS).

D’abord, c’est à se demander où se trouve la responsabilité de Gervais MENDO ZE dans ce « gonflement injustifié de la redevance audiovisuelle » lui qui n’a été ni directeur des Impôts ni directeur du Trésor encore moins ministre des Finances.

Ensuite, le TCS aux ordres a parlé d’un gonflement dans le but de détourner les 15 milliards de surplus. Ainsi donc le TCS a condamné MENDO ZE à 20 ans non pas pour ce qu’il a fait, mais pour ce qu’il aurait eu l’intention de faire sans que le TCS ne nous dise comment.

Le TCS a donc fait un procès d’intention à Mendo Ze et l’a condamné pour cela, consécutivement à une succession de procès du même types et de condamnations tout aussi iniques.

Purement scandaleux ! Y compris pour une organisation comme la nôtre qui s’est jusqu’ici gardée d’intégrer M. MENDO ZE sur la liste des prisonniers politiques, essentiellement en raison de son adhésion assumée et continue aux idéaux du régime en place au Cameroun depuis 37 années, malgré ses déboires judiciaires et ses conditions de détention particulièrement dégradantes.

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here