Kondengui: Voici enfin de bonnes nouvelles pour l’artiste Valsero

0
2439
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

pour faire entendre leur voix, ces derniers postent régulièrement des messages de soutien sur la plateforme « Free Valsero » disponible sur YouTube
Sous la houlette de la cinéaste française Laurène Lepeytre, qui a realisé un documentaire sur le rappeur, une plateforme dénommée « Free Valsero » a été créée sur le réseau social Youtube.

Sur cette derniere, des artistes de renommée internationale se produisent regulièrement pour apporter leur soutien à Valsero, mais également pour exiger sa libération. Tiken Jah Fakoly, Smockey, Lexxus, Fadel Baro, ainsi que plusieurs hommes de culture ou membres de mouvements citoyens ont enregistré des messages de soutien à Valsero. Dernièrement c’est l’artiste musicien et écrivain Blick Bassy qui est allé de son message de soutien. « j’ai du mal à croire que Valsero est toujours en prison. En prison parcequ’il a fait ce que tout citoyen doit faire. A partir du moment où on est habitant de la cité, on doit participer à son organisation, d’une manière où d’une autre. C’est ce que Valsero a fait. Je souhaite qu’il soit libéré, afin qu’il retrouve sa vraie place ; c’est à dire la scène ». A-t-il déclaré.

Pour mémoire, Le 26 Janvier 2019, après une manifestation du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc), Le rappeur valsero ainsi que plusieurs autres militants de ce parti politique de l’opposition ont été arretés par les forces de maintien de l’ordre. Après un bref passage dans les géôles du Secrétariat d’Etat à la Défense, Le rappeur et ses compagnons d’infortune ont ensuite été conduits à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, où ils séjournent depuis bientôt six mois. 8 chefs d’accusations pèsent sur le rappeur: Hostilité contre la patrie, Incitation à l’insurrection, Rebellion en groupe, Insurrection, Attroupement, Trouble à l’ordre public, Association de malfaiteurs et Complicité.

Source: Cameroon-info.net

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here