Banque Mondiale: Paul Biya ratifie des emprunts de plus de 100 milliards

0
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

Ces accords de prêts avec l’Association internationale de développement (IDA), une filiale de la banque mondiale, sont destinés à développer la mobilité urbaine, la santé, le PNDP et l’électricité. Soit 04 projets au total. Dans les détails, le premier décret de Paul Biya ratifie l’accord de crédit d’un montant de 142,7 millions d’Euros, soit environ 93,6 milliards de FCFA, pour le financement du Projet de développement des villes inclusives et résilientes.

Il a été conclu le 28 février 2019 entre le Cameroun et IDA et vise entre autres la construction des infrastructures routières, ceci en vue d’améliorer la circulation dans la capitale économique camerounaise. L’objectif final est de résoudre l’épineux problème des embouteillages qui freinent la mobilité urbaine.

Le second décret du chef de l’Etat ratifie l’accord de crédit d’un montant de 5 millions d’Euros, soit environ 3,7 milliards FCFA, conclu le 17 décembre 2018 entre le gouvernement camerounais et l’IDA, pour le financement additionnel du Projet de renforcement de la performance du système de santé.

Au troisième décret, Paul Biya ratifie l’emprunt de 6,65 millions d’Euros, soit près de 4,3 milliards de FCFA, conclu le 17 décembre 2018 entre la république du Cameroun et l’IDA, pour le financement additionnel de la troisième phase du projet d’appui au Programme national de développement participatif (PNDP), dont l’ambition est de mettre en œuvre un mécanisme de financement décentralisé, afin d’améliorer l’accès aux services sociaux de base aux communes et apporter un appui au processus de décentralisation en cours.

Enfin le dernier décret présidentiel concerne la ratification de l’accord de prêt d’un montant de 24,9 millions d’Euros, soit environ 16,3 milliards FCFA, conclu le 28 février 2019 entre le Cameroun et l’IDA, pour le financement du Projet d’assistance technique pour le développement de la Sanaga. Ce projet a pour objectifs, entre autres, d’améliorer la capacité du gouvernement à développer des projets hydroélectriques dans le bassin du fleuve, optimiser le potentiel hydroélectrique de la Sanaga, assurer la sécurité des barrages dans le bassin.

Source: ecomatin.net

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

Téléchargez notre application Android
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here