Affaire MRC : voici pourquoi Cabral Libii vole au secours de Kamto

0

Le leader du mouvement « Onze millions de citoyens » a condamné les menaces du ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji à l’encontre du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). 

Invité dans l’émission « L’Arène » sur la chaine Canal 2 International, le candidat malheureux à la présidentielle d’octobre dernier s’est dit offusqué par les propos du ministre Atanga Nji qui avait menacé d’interdire les activités du MRC si le parti persistait à organiser une manifestation publique dans les prochains jours.

« Dans un pays qui se prévaut un Etat de droit, qu’un ministre menace d’interdire les activités d’un parti politique, c’est maladroit. (…) Si vous avez une loi qui permet aux gens de marcher pacifiquement, comment se fait-il qu’on interdise systématiquement les marches dans ce pays ? », s’est indigné Cabral Libii. Et de poursuivre, « au Cameroun l’interdiction d’une manifestation est interdite ». 

Plus loin, le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle trouve que l’arrestation de Maurice Kamto ne présage rien de bon pour l’économie camerounaise. 

« Si Maurice Kamto arrivé 2e à l’élection présidentielle se retrouve en prison au lendemain des élections, c’est un filon que vous construisez pour le monde entier ; ce n’est pas bon pour l’image du Cameroun et l’effet induit c’est que cela fera fuir les investisseurs », a-t-il précisé.

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here